Le projet iVIMA

Objectifs

Trois besoins sont couverts par le projet iVIMA.

  • Le processus produit : la validation de procédures d’assemblage et la détection de problèmes d’assemblage pendant les premières étapes d’un projet véhicule en évitant l’utilisation d’un prototype physique ; la découverte de problèmes tels qu’une position inconfortable, un assemblage difficile ou impossible, ou des contacts dangereux pour l’opérateur.
  • La formation d‘opérateurs : standardiser le processus sur tous les sites de production et tous les produits. Optimiser le geste de l’opérateur pour améliorer la cadence, la sécurité et l’ergonomie.
  • Maintenance : Création d’une base de données de maintenance pour informer et assister les opérateurs dans les ateliers de réparation.

Ces besoins ne peuvent pas être couverts par les outils actuellement utilisés dans les entreprises automobiles pour simuler l’assemblage sur des maquettes virtuelles.Les outils actuels manquent d’une interface interactive : les trajectoires sont calculées puis rejouées.
Il y a également un besoin pour la simulation de corps souples. Beaucoup de problèmes d’assemblage sont liés à l’utilisation de matériaux de corps souples, comme les câbles, la tuyauterie rigide, la mousse d’isolement ou autres. Un outil qui peut simuler de tels matériaux est donc nécessaire pour l’industrie automobile.

L’objectif d’iVIMA est de créer des applications intermédiaires reliant le physique et le numérique pour les opérations de montage / démontage

  • Identifier au plus tôt les problèmes
  • Écarter les solutions non pertinentes
  • Prise en compte du processus industriel au plus tôt
  • Réduire le nombre de prototypes physiques dédiés

Description

iVIMA est un projet européen lancé en 2004. Il s’agit d’une application immersive qui peut simuler des tâches d’assemblage complexes. Le produit final devrait être disponible fin 2006.
iVIMA est construit comme un assemblage de modules autour de l’application P2V© (Présentation Virtuelle de Véhicules).
Ces modules proposent les caractéristiques suivantes :

  • La possibilité pour 2 utilisateurs de travailler simultanément sur une opération d’assemblage avec une vision stéréo à l’échelle 1 d’un modèle virtuel.
  • Interaction avec le modèle à l’aide d’un bras à retour d’effort à 6 degrés de liberté. Ce dispositif permet aussi d’enregistrer et de rejouer la trajectoire.
  • Détection de collision et simulation dynamique, incluant un phénomène complexe tel que la friction ou des effets coulissants.
  • Simulation de collision de corps souples et déformation.
  • Importation directe de modèles de Catia V5.

Partenariat

iVIMA réunit des équipes de recherche provenant de laboratoires et de sociétés à travers l’Europe, y compris Renault CTS (Centre Technique de Simulation – Chef de projet), Barco, Kaletron, Oktal et le CNRS (LPCMV).

Renault fournit les conditions d’application. Le CTS de Renault s’occupe de l’intégration du logiciel du moteur physique et du dispositif à retour d’effort.
Barco fournit un système de visualisation compact capable de produire une vision stéréo immersive pour deux utilisateurs simultanément.
Kaletron met en oeuvre un moteur pour la simulation physique de corps souples et intègre un outil d’engrènement 3D.
Oktal met en oeuvre l’importation de CAO/CAM et des outils de réduction ainsi que la configuration et les pièces d’édition de logiciel pour le matériau physique.
Le CNRS (LPCMV – UMR 2858) valide scientifiquement la pertinence de l’utilisation de la plate-forme VR.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s